Lucas Heyt

Aller en bas

Lucas Heyt

Message  Lucas Heyt le Dim 9 Déc - 11:14




LUCAS HEYT









✗ Nom de votre célébrité: Joshua Jackson


Carte d’identité








    Soyez fou, la vie est trop sérieuse.

    ✗ Nom: Heyt
    ✗ Prénom(s): Lucas
    ✗ Surnom(s): Lulu, Lulucastamiette

    ✗ Date de naissance: 5 mai 1981 (32 ans)
    ✗ Lieu de naissance: Denver, Colorado
    ✗ État civil: En couple, du moins l'était
    ✗ Famille: Aucune, en fait il ne veut pas en parler

    ✗ Métier: Garagiste
    ✗ Demeure: Heyt's House




Physionomie






✗Apparence:Il mesure 1m82 pour environ 75 kilos.  Un grand brun aux yeux gris vert, il a une grande cicatrice qui lui bariole tout le dos. Quand il ne porte pas son bleu de travail avec le visage et les mains couverts de cambouis, il s'habille de manière décontractée.

✗ État de santé: En bonne santé.

✗ Particularité:Il ne semble pas capable d'être sérieux.  




Psychologie




✗ Ses qualités: Drôle, a un grand coeur, travaillant
✗ Ses défauts: Soupe au lait, manque parfois de sérieux
✗ La réputation: Lucas est très sérieux quand il s'agit de son travail, il tient à offrir le meilleur des services à ses clients,  par contre en dehors de son garage il a la répuation d'être un sacré blagueur.
✗ Manies: Il ne peut s'empêcher de taquiner tout le monde.



Histoire






Voici l'histoire de Lucas Heyt, une vie parmi tant d'autres dans ce monde, mais ici même en cet instant, nous nous centrons sur lui. Centrons nous sur les Etats-Unis, plus précisément dans le Colorado, regardons plus près encore..Comté de Denver, ville de Denver. Un simple immeuble parmi tant d'autres, une demeure banale, avec un couple banal en plein ébats amoureux. La procréation est lancée...

Le couple est heureux, l'enfant est né, un petit garçon en parfaite santé. Ils décident de l'appeler Lucas. Ses parents veillent sur lui comme si il était la chose la plus précieuse pour eux en ce monde. Et de leur point de vue, c'est bien le cas. Les mois passent, il apprend à ramper, marcher, parler...

Une enfance semblable à la vie de ses parents, banale, non dénuée d'intérêt pour autant. Lucas grandit bien, et au fil des années montre un intérêt prononcé pour le sport. Il joue beaucoup avec son père sous le regard attendri de sa mère. Une vie pour le moment heureuse..

Mais la vie est une garce, ce qu'elle donne, elle sait le reprendre. Lucas à maintenant dix ans, les fêtes de noël approchent et ils doivent se rendre chez son Oncle. Il ne l'aime pas, il est bizarre cet Oncle, en plus il renifle un truc qui ressemble à du sucre, il l'a vu plusieurs fois faire et après il est complètement différent, plus agressif. Ils sont dans la voiture et pense aux cadeaux qu'il à demandé au père noël. Le temps se fige...

Il est étonnant de voir à quel point une chose peut-être lente et rapide à la fois. Il entend un gros mot, son père insultant un conducteur, puis il sent une tension palpable dans la voiture, tout est si lent... Il est projeté vers l'avant mais retenu par la ceinture, il en est de même pour ses parents. Les pneus crissent, ça fait mal aux oreilles, son père tente d'éviter le véhicule devant lui qui venait en sens inverse. Il voit la voiture se décaler mais pas assez, la voiture en face leur rentre dedans. Il se sent soulevé dans les airs, ça tourne. Comme une toupie qui ne veut jamais s'arrêter ça tourne encore et toujours, à chaque choc des tonneaux il entend des bruits assourdissants de carlingues se pliant. Il est effrayé, il regarde vers sa mère, l'implorant de cesser ceci mais elle n'y peux rien, elle tend une main vers lui, désespérée, il le voit dans son regard. Désillusion de réaliser que ses chers parents ne peuvent tout contrôler ? Non, il réalise, comme si il le sentait en lui alors que ça tourne encore et toujours..

Tout s'arrête un jour, ce n'est qu'une question de temps. Dix secondes en paraissant dix milles. Le temps se fige enfin, plus un seul bruit. Etonnant pourtant des gens crient dehors, il les entend sans les entendre, comme si il était coupé du monde. Il relève les yeux vers ses parents et réalise au vu de leur état. Du sang, tout l'habitacle est en sang, c'est la dernière chose qu'il voit avant de sombrer dans l'inconscience...

L'effervescence, il ouvre lentement les yeux et voit des gens au dessus de lui qui semblent vouloir le soigner. Il n'a pas mal, sans doute à cause du tuyau qu'ils ont mit dans son bras, une perfusion. Il ne veut plus vivre, il cri, il cri son désespoir, la tristesse de ses parents lui ayant été arrachés, il sait qu'ils sont morts il revoit la scène encore dans sa tête comme une bande vidéo qui passe en boucle et ne veut jamais s'arrêter. Rien ne sera plus pareil..

Il est confié à son oncle, celui qui se drogue, en fait il apprend que ce n'était pas du sucre au fil des années. Son oncle s'occupe peu de lui, c'est mieux ainsi sans doute.. Il se plonge dans un mutisme et ne se préoccupe plus de rien. Sa vie qui était si douce est devenue brutale, morose, triste. Oui, la vie est une garce...

Il n'arrive même pas à hair son Oncle, il veut juste que tout cesse. Régulièrement il se rend à l'emplacement de l'accident, comme si d'y revenir allait lui ramener sa douce vie passé. Mais il n'y trouve qu'une douleur supplémentaire. Il sait qu'il ne pourra pas continuer à vivre ainsi, il doit partir, il à grandit si vite, il à été forcé. Il se rend compte qu'il lui faudrait partir..

Fuguer, non, certainement pas, il ne s'en sortirait pas vraiment, il cherche à faire ça bien, alors il demande à son Oncle, entre deux moments de lucidité. Ce dernier lui répond  qu'il se renseignera pour l'aider. Il n'y croit pas vraiment et cherche de son coté, trop jeune, il n'a pas d'argent, il ne peut rien faire, ce que la vie est parfois frustrante...

Mais la vie joue de drôles de tours, est-ce qu'elle s'amuse avec les gens ? Lucas à presque dix sept ans maintenant, son Oncle lui apprend qu'il avait une vieille connaissance dans une ville, Mystic Falls, cette connaissance chercherait un apprenti en mécanique. Un signe du destin lui permettant de quitter cette vie, cette ville maudite ? L'avenir le dira...

Déménagement, il se retrouve donc dans cette petite ville, tout y est différent, des gens veulent semblent lui porter de l'attention ? Est-ce qu'ils ont pitié de lui, de sa vie ? Ils ne sont pas au courant, c'est sans doute autre chose, il ne comprends pas... Il tente de s'adapter, et se met à travailler comme convenu, ça lui plait, vraiment il aime ce qu'il fait. Pourtant, ça lui rappelle parfois la tôle froissée de la voiture de sa famille, serait-ce inconsciemment pour se rapprocher d'eux d'une certains façon ?...

Reprise en main ! Sept longues années à ne plus avoir vécu, à s'être perdu dans de sombres idées, n'ayant plus d'enfance, n'ayant plus rien. A ville nouvelle, vie nouvelle. Les gens qui se rapprochent de lui sont tout simplement accueillants, il se fait même des amis, voir parfois des petites amies, bien que tout soit compliqué pour lui sur le plan relationnel. Il s'intègre parfaitement bien et réussit même son diplôme! La vie reprend enfin...

Il est maintenant connu ici, ça fait des années qu'il est de cette ville. Il fait parti de l'équipe de baseball et travaille toujours au garage, il à même réussi à s'acheter une maison en dehors de la ville. Il n'est plus morose, la ville l'a changé. Il passe son temps à dire ou faire des conneries, jamais sans la moindre méchanceté, jamais rien de vexant, irrécupérable, que des trucs stupides mais qui le font marrer lui, et souvent d'autres. Nouvelle réputation...

Il prend un crédit et accepte l'offre de reprise de gérance du garage, tout est à son nom. Ca coûte cher mais c'est un travailleur acharné, et il ne dépense pas de sommes pour tout et n'importe quoi, du coup il s'en sort pas si mal. Sa vie est tout de même chaotique sur le plan affectif, il n'arrive pas à se poser avec une personne, il doute y arriver un jour en fait....

Dans l'ensemble une vie tranquille dans une ville tranquille ! Douce enfance, douloureuse adolescence, ainsi va la vie, des hauts et des bas, il en va de même pour tous. Il n'a pas été épargné, pas non plus quand il à eu cet accident au garage ou il à du passer deux semaines à l'hopital, le dos ouvert très largement. Une vie parmi tant d'autres, une histoire différente, ni belle, ni laide, juste la sienne, ce qu'il fait qu'il est..Lucas Heyt.  


Lucas Heyt

Messages : 1
Date d'inscription : 04/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

validation

Message  Admin le Lun 10 Déc - 3:53

Fiche admin validée.

Admin
Admin

Messages : 68
Date d'inscription : 02/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://mf-vd.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum